La Culture… produit non essentiel ! ? Où va le monde ?

This page is also available in english.

Une annonce gouvernementale a précisé que la culture était un « produit non-essentiel » (donc que les théâtres, cinéma et salles de concert seraient fermés), alors que l’alcool et le tabac étaient déclarés « produits de première nécessité » (donc que leurs débits resteraient ouverts). Cette déclaration a créé un état de sidération non seulement auprès de centaines de milliers d’artistes mais également auprès de millions de spectateurs fidèles.

Qui sommes-nous donc, aux yeux de l’état ? nous, artistes, créateurs, faiseurs de rêves, générateurs d’émotions, inspirateurs de rencontres inoubliables, semeurs d’espoir à travers la flamboyance d’un texte partagé dans l’ombre d’une salle de spectacle, la force d’une symphonie avec la magie de tout un orchestre, la puissance d’une poésie déclamée en pleine lumière ?

Les périodes les plus sombres de notre histoire ont mis en relief que la Culture avait sauvé des hommes et des femmes, de la folie et même de la mort (témoignages de Charlotte Delbo, Geneviève De Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion, Olivier Messiaen… et combien d’autres !)

Quel État au monde peut se passer de lieux de Culture sans risquer de basculer dans un « désert » intellectuel  laissant la porte ouverte  à un néant, ou pire, à un refuge vers des valeurs illusoires, factices, préfabriquées à avaler sans discernement et laissant les « consommateurs » sans possibilité d’y échapper ? Le film « Timbuktu » d’A. Sissako mettait en lumière ce risque terrible d’un anéantissement culturel… L’Histoire nous a montré, depuis des décennies qu’un pouvoir qui veut asservir son peuple commence par bâillonner ses créateurs, emprisonner ses artistes, faire des autodafés de poèmes qui exaltent la beauté du monde et l’envie d’être libre…

Bien sûr (et heureusement !) il nous reste encore les livres… (espérons  d’ailleurs ne jamais vivre le scénario du livre de Ray Bradbury « Fahrenheit 451 » où les livres finissaient en autodafés), toutefois, un livre lu en solitaire chez soi ne remplacera jamais un spectacle vivant partagé ! Ils ne sont pas interchangeables. Chaque pièce de l’échiquier culturel a sa raison d’être. Nous, artistes, voulons rester présents et debout dans l’Histoire. Nous refusons d’être écartés, ignorés sous le prétexte que nous pourrions,  par inconséquence, participer à l’issue fatale d’un  « Échec et Mat » !

Mettre la Culture au centre d’une société, c’est le premier signe de respect d’un peuple, d’un  pays et avant tout un respect de la Vie….. Un pays qui respecte et protège ses artistes ne se trompe jamais d’Avenir.

Alors, désolée de contredire à voix haute ce qui a été annoncé comme une « Vérité », mais la CULTURE est ESSENTIELLE à l’avenir du monde!.. et chaque être humain doit se sentir en mesure d’être l’artisan de sa vie.

Pierrette DUPOYET
comédienne-Metteur en Scène- Auteur dramatique


Abonnez-vous à la lettre

Nouvelles du Monde Fraternel

Contactez-nous

Humanite.Fraternelle@gmail.com

Page contact


Répondez à la question

Pour Quoi Sommes Nous Vivant

Écrivez un article pour les Nouvelles du Monde Fraternel

Pour le Blog les lois de la nature,
dans l’un des 7 domaines : Fraternité, Interrelations, Ressources naturelle et humaine, Équilibre dynamique, Besoins essentiels, Créativité, Conscience,
pour la Pétition Terre naturelle,
pour le Plan d’actions d’harmonisation.

Page contenant la procédure.

Publié par Humanist Fraternel

Les contributeurs aux Nouvelles du Monde Fraternel. {Contributors to News from the Fraternal World.}

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :