Le système gastro-intestinal, mobile dans le même temps

This page is also available in english.

Vivre dans un esprit de fraternité, c’est exprimer librement sa personnalité, sans imposer ses opinions et ses croyances aux autres. C’est donner une valeur à la Vie. Les gestes fraternels sont spontanés et non calculés, venant du cœur ils apportent du bien être, à celui qui les donne et celui qui les reçoit.

Les ténèbres ne peuvent pas chasser les ténèbres,
seule la lumière peut faire ainsi.
La haine ne peut pas chasser la haine, seul l’amour le peut.
Martin Luther King

La particularité du système gastro-intestinal, c’est d’être capable, de digérer, d’absorber, de réguler des aliments inconnus, dans un laps de temps court et d’apporter de l’énergie au corps :
La délimitation pour remplir des fonctions

Le système gastro-intestinal est constitué, d’un conduit -le tube digestif d’environ 10 mètres- débutant de la cavité orale et s’étendant jusqu’au canal anal, et de glandes associées.

Le tube digestif comporte :

  • La cavité orale : la langue, les dents et les glandes salivaires ;
  • Le pharynx : la gorge subdivisée en naso-pharynx, oro-pharynx et laryngo-pharynx ;
  • L’œsophage ;
  • L’estomac ;
  • L’intestin grêle : le duodénum, le jéjunum et l’iléum ;
  • Le gros intestin : le cæcum, le côlon ascendant, le côlon transverse, le côlon descendant, le côlon sigmoïde, le rectum et le canal anal.

Les glandes associées sont :

  • Les glandes salivaires : trois glandes majeurs et des milliers de toutes petites et microscopiques glandes salivaires mineures dispersées dans la muqueuse orale ;
  • Le foie : la plus grosse glande de l’organisme ;
  • La vésicule biliaire : conserve et concentre la bile nécessaire pour la digestion des graisses ;
  • Le pancréas : une glande exocrine (productrice d’enzymes digestives) et endocrine.

Le conduit digestif impose le sens, l’ordre et la vitesse de digestion des nutriments depuis la bouche jusqu’au canal anal, les glandes interviennent indépendamment du bol alimentaire.

La dualité active / passive

Certaines étapes du processus de digestion font intervenir une action de notre part et sont sous le contrôle du système nerveux central (SNC), alors que d’autres sont sous le contrôle du système nerveux autonome (SNA) et nous serons passives à leur réalisation.

  • Le brossage des dents élimine les débits alimentaires afin d’éviter les caries. Lorsque le sphincter inférieur de l’œsophage -un muscle lisse contrôlé par le SNA- perd sa tonicité, il laisse remonter l’acidité de l’estomac et celle-ci peut endommager la santé des dents.
  • Nous pouvons décider de ne pas avaler la nourriture que nous avons dans la bouche. Dès la déglutition initiée, les muscles lisses de l’œsophage -sous contrôle du SNA- vont se contracter automatiquement pour faire descendre le bol alimentaire jusqu’à l’estomac. L’estomac -lui-même constitué de muscles lisses- va se contracter et les aliments digérés vont atteindre le duodénum, et poursuivre leur chemin pour être absorbés.
  • La bile, nécessaire à la digestion des graisses, est produite par les cellules hépatocytes du foie. Elle est déversée dans le conduit biliaire, soit elle gagne directement le duodénum, soit elle va dans la vésicule biliaire où elle sera stockée et concentrée. Le foie produit environ 900mL de bile et la vésicule biliaire a une capacité de stockage de 30 à 50 mL. La bile quittera la vésicule biliaire sous un effet stimulant résultant du SNA et du système hormonal.
  • Le canal anal est fermé grâce à la contraction tonique du sphincter anal interne -un muscle lisse sous contrôle du SNA, et le sphincter anal externe -un muscle squelettique sous le contrôle du SNC. Quand le rectum est distendu par les matières fécales, le sphincter interne se relâche mais la défécation ne peut survenir qu’avec la relaxation volontaire du sphincter externe et la contraction des muscles lisses du côlon distal et du rectum.

Même si le parcours du tube digestif et les fonctions digestives sont les mêmes pour tout le monde, l’intervention passive des systèmes nerveux autonome et hormonal fait que l’absorption résultant de l’ingestion d’un même aliment par deux personnes, ne sera pas forcément identique chez les deux organismes.

La mobilité développe les interactions

Lorsque le tube digestif de l’embryon, suspendu par le mésentère, commence à croître en longueur et en largeur, il subit une rotation sur lui-même de sorte que la longueur intestinale nécessaire à une digestion complète puisse se positionner dans l’espace contraint de l’abdomen.

Alors que la rotation et la croissance intestinale surviennent, une partie de l’intestin et des glandes digestives associées est repoussée vers la paroi abdominale postérieure, s’y accole et fusionne au péritoine postérieur, perdant son méso et devenant ainsi rétropéritonéale.

D’autres parties de l’intestin gardent leur mésentère et continuent d’être ainsi intrapéritonéales.

Voici les différentes parties de l’appareil digestif, dans l’ordre d’intervention dans le système digestif, et leur relation avec le péritoine :

Les parties
de l’appareil intestinal
Relation avec le péritoine
EstomacIntrapéritonéal
DuodénumRétropéritonéal
Jéjunum et iléumIntrapéritonéal
Côlon ascendantRétropéritonéal
Côlon transverseIntrapéritonéal
Côlon descendantRétropéritonéal
Colon sigmoïdeIntrapéritonéal
RectumRétropéritonéal

Toutes les parties de l’appareil digestif proviennent du tube digestif embryonnaire. Sa transformation lors de embryogenèse -par rotations, plicatures, délimitations- fait qu’une partie sur deux, a gardée son mésentère, ou au contraire l’a perdue.

Utilisons l’inter-dépendance de la délimitation synchronisée pour vivre le moment présent :

Si nous considérions l’Humanité comme un corps humain,
où chacun de Nous met la vie en mouvement ;

Nous pouvons œuvrer ensemble pour le bonheur commun ;

Humanisons le Monde,
nous obtiendrons la paix sur Terre, tel l’harmonie d’un corps.


Nombreux sont ceux qui expérimentent la beauté de la vie, vécue en pleine conscience. Retrouvons-nous pour accorder nos consciences individuelles et amener en tout point de la Terre, l’harmonie qu’offre la vie fraternelle.

Devenons l’Orchestre Symphonique de la Terre
« L’Humanité Fraternelle »

Abonnez-vous à la lettre

Nouvelles du Monde Fraternel

Contactez-nous

Humanite.Fraternelle@gmail.com

Page contact

Répondez à la question

Vivez-vous le moment présent ?

Grâce à un commentaire.

Référence bibliographique :
– Les informations sur le système gastro-intestinal sont extraites du livre « L’anatomie à colorier Netter », John T. HANSE, Edition Elsevier Masson, 2017.

Publié par Obel'Isa

Retrouver la paix intérieure : Source de la santé, l'harmonie avec le monde. {Find again inner peace: Source of the health, the harmony with the world.}

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :