L’adhésion cellulaire, la force de la cohérence

This page is also available in english.

Nous pouvons continuer de nous diviser avec des « j’ai raison / tu as tord », en pensant qu’il existe plusieurs vérités, ou prendre conscience que la vérité est unique, mais nous ne la connaissons pas. Chacun de nous en détient des parties. Pour trouver la vérité, unissons nos points de vue, dialoguons pour apprendre ce que nous ignorons mais que l’autre a découvert.

L’important n’est pas de convaincre mais de donner à réfléchir.
Bernard WERBER

L’adhésion cellulaire, c’est faire communiquer spécifiquement, différents environnements, selon les besoins :
Remplir une fonction spécifique

Le cœur,
ce n’est pas le foie.

  • La cellule est l’unité de base, sur le plan structurel et fonctionnel de tous les tissus du corps humain ;
  • Il existe quatre tissus de base qui sont retrouvés dans tout le corps humain :
  • Le tissu épithélial : il recouvre la surface du corps, il délimite les cavités, il est le contingent sécrétoire des glandes séreuse. Il joue un rôle de barrière, participe à des échanges, absorption et/ou sécrétion, possède des capacités à se distendre et à s’étaler sur des surfaces en expansion ;
  • Le tissu conjonctif : il a un rôle de soutien, de transport, de stockage, de défense immunitaire et de thermorégulation ;
  • Le tissu musculaire : il intervient dans l’appareil locomoteur, entrainant le mouvement, le maintien de la posture, les modifications de forme, et contribue aux mouvements de fluides dans les tissus et les organes creux. Il forme les muscles squelettiques, le muscle cardiaque et les muscles lisses qui tapissent des organes variés et la paroi des vaisseaux sanguins ;
  • Le tissu nerveux : il est à l’origine du système nerveux central et périphérique.

La complexification des structures permet, à partir d’élément de base, d’obtenir une variabilité de fonctions.

Un milieu extérieur nécessaire au milieu intérieur

Tout comme l’eau,
la membrane est nécessaire à la vie.

  • Une cellule peut se spécialiser pour une fonction particulière, grâce à sa membrane qui permet d’obtenir des conditions environnementales différentes à l’intérieure et à l’extérieur ;
  • Le milieu extracellulaire va permettre l’apport des nutriments, des signaux chimiques, et le retrait des déchets ;
  • Le milieux intracellulaire va permettre la réalisation de réactions chimiques qui seront à l’origine de la réactivité du corps.

C’est la compartimentation qui fournit au corps, des espaces prédisposés à remplir des fonctions différentes.

L’association est sélective

Les jonctions cellulaires montrent que la structure des associations
entraine des différences de communication.

  • Les jonctions serrées : Il y a un rapprochement étroit entre deux cellules qui ne permet aucun échange entre celles-ci. C’est une barrière ;
  • Les jonctions ouvertes, communicantes : Il y a création d’un canal entre deux cellules qui permet le passage de petites molécules. C’est un partage de ressources ;
  • Les jonctions d’ancrage entre cellules : Il y a création d’une plaque entre deux cellules qui permet de donner une force mécanique aux tissus. C’est une cohésion, une étanchéité ;
  • Les jonctions d’ancrage entre cellules et matrice extracellulaire : Il y a création d’une plaque entre une cellule et la matrice extracellulaire, qui permet d’alimenter la cellule ou de la faire migrer pour une réparation tissulaire. C’est un soutien.

C’est grâce aux échanges effectués avec le milieu extérieur, que la cellule obtient les conditions optimales de vie.

Utilisons la nature communicante du partage pour prendre conscience du Bonheur Commun :

Si nous considérons que nos idées sont dans des cellules,
et le monde est le milieu extracellulaire ;

Des jonctions entre nos idées peuvent créer un réseau de solutions ;

Décidons de communiquer ensemble,
nous vivrons dans la Paix.


Tout n’est pas à refaire dans notre monde, il y a des choses à conserver et d’autres à changer. Retrouvons-nous pour définir des orientations bénéfiques pour l’humanité, la Terre, les animaux, le changement climatique.

Écrivons l’Histoire de l’Humanité Fraternelle

Abonnez-vous à la lettre

Nouvelles du Monde Fraternel

Contactez-nous

Humanite.Fraternelle@gmail.com

Page contact

Répondez à la question

Êtes-vous en quête de Vérité ?

Grâce à un commentaire.

Référence bibliographique :
– Les informations sur l’adhésion cellulaire sont extraites du livre « L’anatomie à colorier Netter », John T. HANSE, Edition Elsevier Masson, 2017.

Publié par Obel'Isa

Retrouver la paix intérieure : Source de la santé, l'harmonie avec le monde. {Find again inner peace: Source of the health, the harmony with the world.}

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :